Ménopause et infections urinaires

Ménopause et infections urinaires

Les infections urinaires sont malheureusement beaucoup trop fréquentes pendant la ménopause.

Pourquoi est-ce que la ménopause cause des infections urinaires ? 

À la ménopause, la baisse d’œstrogène affecte les voies urinaires et augmente le risque d’infection. Lorsque le niveau d’œstrogène diminue, non seulement la muqueuse de l’urètre devient moins épaisse et plus sensible, mais le sphincter urétral perd de sa tonicité. Cet affaiblissement des muscles de la vessie entraîne parfois de l’incontinence urinaire et les bactéries trouvent alors de petites poches où proliférer. La baisse d’œstrogène affecte aussi les bactéries normalement présentes dans le vagin, ce qui modifie le pH de l’appareil urinaire et accroît le risque de développer une infection urinaire.

Un prolapsus de la vessie est aussi une affection plus courante après la ménopause. Ce problème survient lorsque la paroi vaginale antérieure s’affaiblit, généralement en raison du stress d’un accouchement jumelé aux changements hormonaux à la ménopause, au soulèvement de charges lourdes à répétition ou à la constipation. Un plancher pelvien moins tonique affecte la fonction vésicale, car dans certains cas, la vessie ne se vide pas complètement. L’urine non éliminée peut alors causer une infection.

Comment prévenir les infections urinaires associées à la ménopause :

  • Restez hydratée : buvez beaucoup de liquides, surtout de l’eau (6 à 8 verres par jour), et consommez des boissons alcoolisées ou contenant de la caféine avec modération. Boire de l’eau dilue votre urine et vous fait uriner plus souvent. Les bactéries sont ainsi éliminées de vos voies urinaires avant de causer une infection.
  • Renforcez les muscles de votre plancher pelvien.
  • Urinez dès que vous en ressentez l’envie et videz complètement votre vessie. Ne vous retenez pas : allez régulièrement à la toilette pour éliminer les mauvaises bactéries de vos voies urinaires. Videz complètement votre vessie et essuyez-vous de l’avant vers l’arrière.
  • Évitez les produits irritants : les déodorants vaginaux et autres produits d’hygiène féminine (douches, poudres, etc.) peuvent irriter l’urètre.
  • Urinez avant et tout de suite après un rapport sexuel : en éliminant les bactéries ayant pu s’introduire dans les voies urinaires, vous réduisez le risque de développer une infection.
  • Lavez vos organes génitaux avant un rapport sexuel.
  • Envisagez l’hormonothérapie : demandez à votre médecin comment les changements hormonaux affectent votre susceptibilité aux infections urinaires. Certains médecins recommandent des suppléments d’œstrogène pour réduire le risque.
  • Utilisez URIEXO® au quotidien : pris chaque jour, URIEXO® facilite l’élimination des bactéries et vous protège avant même qu’une infection ne se déclare.

Prenez URIEXO® au quotidien pour prévenir et éliminer les infections urinaires une fois pour toutes.


Rapports sexuels et infections urinaires : La fréquence accrue des rapports sexuels est l’une des causes principales des infections urinaires chez les femmes. Apprenez comment réduire le risque de contracter une infection urinaire après un rapport sexuel.

En savoir plus

Diabète et infections urinaires : Si vous êtes atteint de diabète de type 2, vous êtes plus à risque que les gens non diabétiques de développer une infection urinaire. Découvrez comment réduire le risque.

En savoir plus

Mobilité réduite et infections urinaires : Si vous êtes alités ou souffrez de problèmes de mobilité, par exemple à la suite d’une lésion de la moelle épinière, vous êtes plus vulnérables aux infections urinaires. Apprenez comment les prévenir!

En savoir plus

Aînés et infections urinaires : Les infections urinaires sont nettement plus fréquentes et graves chez les personnes âgées (tant les femmes que les hommes). Apprenez pourquoi !

En savoir plus