Diabètes et infections urinaires

Diabètes et infections urinaires

Si vous êtes atteint de diabète de type 2, vous êtes plus à risque que les gens non diabétiques de développer une infection urinaire. Une étude a révélé que 9 % des sujets diabétiques souffraient régulièrement d’infections urinaires, contre 6 % des sujets non diabétiques. Selon une deuxième étude, les diabétiques sont plus à risque (+ 60 %) de contracter une infection urinaire que les personnes non diabétiques*.

*Diabetes, Self-Management, Amy Campbell, MS, RD, LDN, CDE, August 6, 2017

Pourquoi les personnes diabétiques sont-elles plus à risque ?

La prédisposition aux infections urinaires des personnes atteintes de diabète sucré est attribuable à plusieurs facteurs. Tout d’abord, ces personnes souffrent parfois d’une mauvaise circulation, ce qui affecte la mobilité des globules blancs et les empêche de lutter contre les infections. Ensuite, une glycémie élevée augmente le risque de développer une infection urinaire. Finalement, il n’est pas rare que les personnes diabétiques n’arrivent parfois pas à vider complètement leur vessie. L’urine reste alors trop longtemps dans la vessie et crée un milieu propice à la prolifération des bactéries.

Généralement, vous êtes plus vulnérables aux infections urinaires
si :

  • votre glycémie est mal contrôlée;
  • votre système nerveux est atteint (neuropathie);
  • vous avez une « vessie paresseuse » qui a du mal à se vider complètement;
  • vous avez eu une infection urinaire au cours de la dernière année.

 

Même si le diabète augmente le risque de développer une infection urinaire, vous pouvez prendre des mesures de prévention.

 

Comment prévenir les infections urinaires associées au diabète :

  • Contrôlez votre glycémie : comme c’est le cas pour tous les types d’infections lorsque vous êtes diabétique, vous devez absolument maintenir votre glycémie dans la fourchette cible.
  • Maintenez une bonne hygiène : lavez-vous les mains souvent.
  • Restez hydraté : buvez beaucoup de liquides, surtout de l’eau (6 à 8 verres par jour), et consommez des boissons alcoolisées ou contenant de la caféine avec modération. Boire de l’eau dilue votre urine et vous fait uriner plus souvent. Les bactéries sont ainsi éliminées de vos voies urinaires avant de causer une infection.
  • Urinez dès que vous en ressentez l’envie et videz complètement votre vessie. Ne vous retenez pas : allez régulièrement à la toilette pour éliminer les mauvaises bactéries de vos voies urinaires. Videz complètement votre vessie et essuyez-vous de l’avant vers l’arrière.
  • Essuyez-vous de l’avant vers l’arrière : après avoir uriné ou été à la selle, essuyez-vous de l’avant vers l’arrière pour éviter que les bactéries de l’anus pénètrent dans le vagin ou l’urètre.
  • Prenez une douche plutôt qu’un bain.
  • Privilégiez les vêtements qui respirent : portez des culottes avec un gousset en coton et évitez les pantalons serrés qui peuvent retenir l’humidité.
  • Lavez vos organes génitaux avant un rapport sexuel.
  • Urinez avant et tout de suite après un rapport sexuel : en éliminant les bactéries ayant pu s’introduire dans les voies urinaires, vous réduisez le risque de développer une infection.
  • Évitez les produits irritants : les déodorants vaginaux et autres produits d’hygiène féminine (douches, poudres, etc.) peuvent irriter l’urètre.
  • Réévaluez vos méthodes de contraception : les diaphragmes et les condoms non lubrifiés ou traités aux spermicides sont propices au développement bactérien.
  • Si vous êtes une femme postménopausée, envisagez l’hormonothérapie : demandez à votre médecin comment les changements hormonaux affectent votre susceptibilité aux infections urinaires. Certains médecins recommandent des suppléments d’œstrogène pour réduire le risque.
  • Utilisez des tampons pendant vos règles : contrairement aux serviettes hygiéniques, les tampons gardent l’entrée de la vessie au sec, ce qui freine la prolifération de bactéries.
  • Arrêtez de fumer si vous êtes fumeur.
  • Pensez à prendre URIEXO® au quotidien : URIEXO® peut contribuer à réduire les récidives d’infections urinaires sans augmenter votre glycémie.

Dites adieu aux infections urinaires à répétition avec la formule à double action d’URIEXO®

Protection continue et prévention cliniquement éprouvée !


Rapports sexuels et infections urinaires : La fréquence accrue des rapports sexuels est l’une des causes principales des infections urinaires chez les femmes. Apprenez comment réduire le risque de contracter une infection urinaire après un rapport sexuel.

En savoir plus

Ménopause et infections urinaires : Après la ménopause, la diminution du niveau d’œstrogène affecte les voies urinaires et rend les femmes plus vulnérables aux infections. Apprenez pourquoi !

En savoir plus

Mobilité réduite et infections urinaires : Si vous êtes alités ou souffrez de problèmes de mobilité, par exemple à la suite d’une lésion de la moelle épinière, vous êtes plus vulnérables aux infections urinaires. Apprenez comment les prévenir !

En savoir plus

Aînés et infections urinaires : Les infections urinaires sont nettement plus fréquentes et graves chez les personnes âgées (tant les femmes que les hommes). Apprenez pourquoi !

En savoir plus