FAQ

Foire au questions

URIEXO® : Foire aux questions

Est-ce qu’ URIEXO® est efficace ?

Nous avons soigneusement élaboré la formule unique d’URIXEO® à base d’ingrédients reconnus pour leur efficacité, et non de remèdes de grand-mère, en nous inspirant d’études cliniques rigoureuses. La recherche a démontré la capacité de chaque ingrédient à neutraliser les bactéries dans les voies urinaires et à les éliminer, ce qui est bénéfique pour votre santé et prévient la prise d’antibiotiques.

URIEXO® procure une défense double éprouvée cliniquement qui neutralise les nouvelles bactéries à l’origine des infections urinaires.

Est-ce qu’ URIEXO® est un traitement contre les infections urinaires ?

Non. Pris une fois par jour, URIEXO® est honologué par Santé Canada pour prévenir les infections urinaires récurrentes et leurs symptômes : miction douloureuse (dysurie), fréquente ou spontanée et douleurs sus-pubiennes (pelviennes). Si vous avez des symptômes d’une infection urinaire, nous vous recommandons fortement de consulter votre médecin le plus rapidement possible. Les infections non traitées peuvent entraîner des complications graves.  URIEXO® peut soulager vos symptômes, mais il est avant tout un produit préventif qui aide à éliminer naturellement les bactéries de vos voies urinaires.

À qui s’adresse URIEXO® ?

Toute personne qui est atteinte d’infections urinaires à répétition ou chroniques pourrait bénéficier de la prise quotidienne d’ URIEXO® à titre préventif. URIEXO® pourrait aussi être bénéfique si vous avez tendance à contracter une infection urinaire : après un rapport sexuel; en raison de votre méthode de contraception; à la ménopause; en raison de différents troubles médicaux comme le diabète ou d’affections qui limitent votre mobilité; ou en raison de l’utilisation d’une sonde urinaire. Ces facteurs augmentent votre risque de développer des infections urinaires récurrentes. La capacité d’ URIEXO® à prévenir les infections urinaires, peu importe la situation, est prouvée cliniquement.  Même si les infections urinaires affectent surtout les femmes, les hommes ne sont pas à l’abri du risque et peuvent eux aussi bénéficier d’une dose quotidienne d’ URIEXO® .

Est-ce que le produit est efficace chez les hommes ?

Absolument! URIEXO® fonctionne de la même façon chez les hommes et les femmes. Les infections urinaires sont relativement rares chez les jeunes hommes, mais le risque augmente avec l’âge. Certains facteurs de risque propres aux hommes âgés (calculs rénaux ou urinaires, hypertrophie de la prostate, prostatite bactérienne, etc.) les rendent plus vulnérables aux infections des voies urinaires.

Ai-je besoin d’une ordonnance ?

Non. URIEXO® est un produit naturel en vente libre approuvé par Santé Canada.  Vous trouverez URIEXO® au rayon des produits d’hygiène féminine de la plupart des pharmacies au Canada.  Si vous ne trouvez pas URIEXO® sur les tablettes, demandez à votre pharmacien de le commander auprès de son grossiste préféré.

URIEXO® est-il sans danger ? Est-ce qu’il y a des effets secondaires ?

URIEXO® est sûr et homologué par Santé Canada pour aider à prévenir la récurrence des infections des voies urinaires (IVU) et ses symptômes associés (miction douloureuse ou difficile, miction fréquente, urgence à uriner et douleur sus-pubienne), lorsqu’il est utilisé quotidiennement. En tant que produit de santé naturel, nos emballages, étiquetage, ingrédients et qualité de fabrication sont réglementés par Santé Canada conformément à la Loi canadienne sur les aliments et drogues. Tous les ingrédients d’ URIEXO® sont généralement reconnus comme sûrs (GRAS) par Santé Canada. De plus, contrairement à de nombreux autres produits disponibles sans ordonnance, URIEXO® a fait l’objet d’une évaluation approfondie de la qualité, de l’innocuité et de l’efficacité par Santé Canada et a reçu un numéro de produit naturel (NPN). Il n’y a aucun effet secondaire grave connu pour aucun des ingrédients à aucune des doses, et tous les ingrédients d’ URIEXO® sont généralement reconnus comme sûrs (GRAS) par Santé Canada. Certaines personnes peuvent signaler des effets secondaires mineurs comme des ballonnements et des selles molles, selon la littérature publiée. Par rapport à la liste des effets secondaires associés à l’autre option de prévention efficace (antibiotiques prophylactiques), ces effets secondaires sont minimes.

Est-ce qu’ URIEXO® peut provoquer des allergies ?

C’est peu probable, mais pas complètement impossible. URIEXO® ne contient ni allergène alimentaire connu ni gluten. De plus, il ne contient pas de caféine, de sucre ou de soya et il est hypoallergène. Si vous avez une réaction allergique, cessez de consommer le produit et consultez un professionnel de la santé au besoin.

J’ai de la difficulté à avaler les capsules. Est-ce qu’il y a une solution ?

Absolument! Vous pouvez ouvrir la capsule et mélanger le contenu dans du yogourt, des céréales, du jus ou tout autre aliment.  Pourvu que les ingrédients de la gélule soient ingérés, vous bénéficierez de leurs avantages scientifiquement prouvés.

Est-ce qu’ URIEXO® est sécuritaire pour les personnes âgées ?

Oui. Les personnes âgées peuvent prendre URIEXO® sans danger. Comme certaines personnes âgées pourraient avoir de la difficulté à avaler les capsules, il est possible d’ouvrir les capsules et de mélanger la poudre dans du yogourt, des céréales ou du jus de fruits. Pourvu que les ingrédients de la capsule soient ingérés, les personnes âgées bénéficieront de leurs avantages scientifiquement prouvés.

Est-il sûr de prendre URIEXO® quotidiennement?

Oui. URIEXO® est très sûr, sans effets secondaires connus à aucune des doses et sans interactions médicales connues.

Est-ce que les patients diabétiques peuvent utiliser URIEXO® ?

Oui! Comme URIEXO® ne contient pas de glucose ajouté, son indice glycémique est faible et n’a pas d’effet sur la glycémie. Un sucre d’origine naturelle, le D-mannose présente une structure semblable au glucose, mais il n’est pas métabolisé par le corps. Il n’affecte donc pas le niveau de glycémie des patients diabétiques et ne pose aucun risque pour la santé. La capsule en soi ne contient qu’une infime quantité de sucre.

Est-ce sécuritaire de prendre URIEXO® pendant un traitement antibiotique ?

Oui. Vous pouvez prendre URIEXO® sans danger pendant un traitement antibiotique. Ce produit n’est associé à aucune interaction médicamenteuse connue.

Est-ce qu’ URIEXO® remplace les antibiotiques ou est-ce que je le prends en même temps que mes antibiotiques ?

Si vous avez une infection, votre médecin va vous prescrire des antibiotiques à prendre tous les jours, mais utiliser des antibiotiques au quotidien à titre préventif n’est pas la solution idéale. Si votre professionnel de la santé vous a prescrit des antibiotiques pour traiter une infection diagnostiquée, prenez URIEXO® avec votre antibiotique jusqu’à ce que l’infection se résorbe, puis continuez à prendre URIEXO® au quotidien pour maintenir la santé de vos voies urinaires et éliminer régulièrement les bactéries nocives susceptibles de provoquer une autre infection urinaire. Les antibiotiques sont utiles pour guérir une infection aiguë, mais il n’est pas sage d’en prendre à titre préventif. En effet, les bactéries nocives peuvent développer une résistance, sans oublier les effets secondaires indésirables des antibiotiques (maux de ventre, réactions allergiques, infections vaginales au champignon, etc.). Vous donnez donc à votre corps une substance dont il n’a pas besoin.

Est-ce que je peux prendre URIEXO® en même temps que d’autres médicaments ?

Consultez un professionnel de la santé avant d’en faire l’usage si vous prenez des anticoagulants. Si vous avez des questions spécifiques sur vos autres médicaments, nous vous recommandons de parler avec votre médecin.

Quel est le dosage des ingrédients actifs dans une posologie ?

Avec sa formule spéciale composée de deux ingrédients cliniquement actifs , soit 2000 mg par jour de D-mannose et 36 mg par jour de proanthocyanidines, URIEXO® vous procure une double défense scientifiquement prouvée contre les infections récurrentes des voies urinaires. Ce duo d’ingrédients actifs se fixe aux bactéries qui causent les infections urinaires de deux façons distinctes, afin de les empêcher d’adhérer à la paroi de la vessie et des voies urinaires. Les bactéries sont alors évacuées en toute sécurité. Le mode d’action double prévient non seulement les douleurs associées aux infections urinaires, mais protège également vos reins contre les lésions potentielles d’infections récurrentes.

Quels sont les ingrédients inactifs ?

Les ingrédients inactifs sont :

  • Hypromellose
  • Stéarate de magnésium
Est-ce qu’ URIEXO® est végane, kasher et halal ?

Trois fois oui! URIEXO® est présenté en végécapsules et tous les ingrédients respectent ces normes.

Où est fabriqué URIEXO® ?

URIEXO® est fièrement fabriqué ici même au Canada dans des installations approuvées par la FDA et Santé Canada détenant une attestation de « bonnes pratiques de fabrication ».

Est-ce que je peux prendre des capsules d’ URIEXO® si j’ai l’impression qu’une infection urinaire est sur le point de survenir ?

Oui. Mais si vous avez des symptômes actifs, nous vous recommandons fortement de prendre rendez-vous avec votre médecin puisqu’ URIEXO® n’est pas un traitement.

Quand et comment faut-il prendre URIEXO® ?

Régime posologique :

Adultes : Traitement préventif des infections urinaires récurrentes : 4 capsules par jour.

Durée d’utilisation :

Utiliser pendant au moins 4 semaines et jusqu’à 6 mois pour constater les effets bénéfiques.

Pour de meilleurs résultats, URIEXO® doit être pris une fois par jour avec ou sans nourriture. Idéalement, il est préférable de prendre à la même heure chaque jour, avec beaucoup d’eau, car cela fonctionne sur un cycle de 24 heures.

Y a-t-il des avertissements ou des précautions particulières à prendre en compte avant de prendre URIEXO® ?

Précautions et avertissements :

Consulter un praticien de soins de santé avant d’en faire l’usage si vous avez déjà eu des calculs rénaux, êtes actuellement enceinte ou allaitez, ou si vous prenez actuellement des anticoagulants. Consultez un professionnel de la santé si vous avez de la fièvre, des mictions douloureuses, des spasmes, du sang dans les urines ou si les symptômes s’aggravent ou persistent. Tenir hors de portée des enfants.

Contre-indications:

Hypersensibilité individuelle à l’un des ingrédients.

Est-ce sécuritaire de prendre URIEXO® indéfiniment ?

Oui! Si vous avez souvent des infections urinaires, il est préférable de continuer à prendre URIEXO® au quotidien pour maintenir une protection constante de la paroi des voies urinaires et éliminer les bactéries.  Pour bénéficier des avantages de ce supplément préventif, vous devez le prendre tous les jours. Les avantages à long terme sont directement liés à la prise quotidienne d’ URIEXO® .

Est-ce qu’ URIEXO® est un produit homologué par Santé Canada ?

Pris une fois par jour, URIEXO® est homologué par Santé Canada pour prévenir les infections urinaires récurrentes et leurs symptômes : miction douloureuse (dysurie), fréquente ou spontanée et douleurs sus-pubiennes (pelviennes). Puisqu’ URIEXO® est un produit de santé naturel, l’emballage, les étiquettes, les ingrédients et la qualité de fabrication sont réglementés par Santé Canada aux termes de la Loi sur les aliments et drogues. Tous les ingrédients d’ URIEXO® sont généralement reconnus comme sûrs par Santé Canada. De plus, contrairement à la plupart des autres produits en vente libre, la qualité, l’efficacité et l’innocuité d’ URIEXO® ont été confirmées par Santé Canada après une évaluation exhaustive, et le produit est homologué par un numéro de produit naturel (NPN).

Qu’est-ce qui distingue URIEXO® des autres produits en vente libre ?

AVANTAGE #1: Numéro de produit naturel (NPN) de Santé Canada

Contrairement à la plupart des autres produits en vente libre, la qualité, l’efficacité et l’innocuité d’ URIEXO® ont été confirmées par Santé Canada après une évaluation exhaustive, et le produit est homologué par un numéro de produit naturel (NPN). Si vous NE VOYEZ PAS un NPN sur l’étiquette ou la boîte d’un produit, il s’agit fort probablement d’un simple supplément dont la qualité, l’efficacité et l’innocuité n’ont pas été mesurées par Santé Canada. Le Ministère ne peut donc pas fournir d’assurance de ce type.

Au Canada, les produits de santé naturels (PSN) et les suppléments ne sont pas réglementés de la même manière. La réglementation qui régit les PSN est essentiellement axée sur les produits, ce qui signifie que la Direction des produits de santé naturels a pour mission d’évaluer et d’approuver un PSN si, et seulement si, son efficacité et son innocuité peuvent être démontrées. La qualité des preuves à soumettre dépend de la revendication du produit (la diminution du risque de maladie exige des preuves solidement étayées, notamment des études cliniques).  En résumé, les PSN sont plus rigoureusement réglementés que les aliments fonctionnels et les suppléments, puisqu’ils doivent se conformer aux règles strictes applicables aux produits de santé naturels.

Si vous achetez un produit en vente libre, vérifiez le numéro de produit de santé naturel sur la boîte. C’est la garantie que sa qualité, son innocuité et son efficacité ont fait l’objet d’une évaluation exhaustive par Santé Canada.

 

AVANTAGE #2 : Deux ingrédients cliniquement actifs

Contrairement à plusieurs autres produits en vente libre, la formule spéciale d’ URIEXO® ne comporte pas seulement un, mais DEUX ingrédients actifs qui ont fait leurs preuves (D-mannose et proanthocyanidines) et qui vous procurent une double défense scientifiquement prouvée contre les infections récurrentes des voies urinaires.

Le duo d’ingrédients actifs se fixe aux bactéries qui causent les infections urinaires de deux façons distinctes pour maximiser votre protection contre les infections urinaires récurrentes en empêchant les bactéries d’adhérer à la paroi de la vessie et des voies urinaires. Les bactéries sont ensuite éliminées en toute sécurité. Tous les autres produits sur le marché sont composés d’un seul ingrédient actif dont la posologie est souvent sous-thérapeutique et donc inefficace sur le plan clinique.

URIEXO® associe le D-mannose et proanthocyanidines, deux ingrédients éprouvés qui vous protègent contre les bactéries nuisibles en les éliminant naturellement avant qu’elles ne déclenchent une infection.

 

AVANTAGE #3: Dose quotidienne efficace sur le plan clinique

URIEXO® combine des doses thérapeutiques de D-mannose et de proanthocyanidines pour prévenir les infections urinaires de manière optimale. Bien que d’autres produits sans ordonnance contiennent des ingrédients semblables, leur posologie est souvent sous-thérapeutique et donc inefficace. URIEXO® contient une dose thérapeutique (confirmée par Santé Canada) de deux ingrédients actifs dont la capacité à prévenir la récurrence des infections urinaires a été éprouvée en clinique.

URIEXO® associe des doses cliniquement efficaces de D-mannose et de proanthocyanidines pour lutter contre les bactéries à l’origine des infections urinaires.

 

AVANTAGE #4 : Preuves cliniques publiées dans des revues scientifiques

Notre équipe de scientifiques et de médecins a soigneusement formulé URIEXO® à base d’ingrédients reconnus pour leur efficacité, et non de remèdes de grand-mère. Nous nous sommes inspirés d’études cliniques rigoureuses pour créer la formule unique d’ URIEXO® . La recherche a démontré la capacité de chaque ingrédient à neutraliser les bactéries dans les voies urinaires et à les éliminer, ce qui est bénéfique pour votre santé et prévient la prise d’antibiotiques. Au cours des 30 dernières années, de nombreuses études ont été menées à l’échelle internationale. Nous vous présentons quelques-unes des conclusions principales qui prouvent que nos ingrédients actifs peuvent réduire le risque de contracter une infection urinaire d’au moins 75 %.

URIEXO® vous aide à éliminer les bactéries nocives naturellement avant même qu’une infection urinaire puisse se développer.

 

AVANTAGE #5: URIEXO® est reconnu par la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC)

URIEXO®, un produit de santé naturel pour aider à prévenir les infections des voies urinaires et ses symptômes, a été examiné et approuvé pour faire partie du nouveau «Programme de reconnaissance de la marque» récemment présenté par la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC).

Le Programme de reconnaissance de la marque vise à aider les consommateurs canadiens à faire des choix éclairés en matière de produits sans ordonnance. Le programme est conçu pour les produits sans ordonnance qui ont été prouvés sécuritaires afin de promouvoir la santé sexuelle et reproductive des femmes.

Les produits admissibles doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Être homologués par Santé Canada pour la vente sur le marché canadien;
  • Être appuyés de preuves raisonnables de leur innocuité et efficacité, sans risque indu;
  • Étayer les allégations sur l’emballage et présenter un risque faible.

Les produits sont soigneusement examinés par un panel d’experts médicaux indépendants.

Est-ce que les patients diabétiques peuvent utiliser URIEXO®® ?

URIEXO ne contient pas de glucose ajouté, son indice glycémique est donc assez bas et il ne devrait pas augmenter votre taux de glycémie. Le D-Mannose est un sucre naturel dont la structure est similaire à celle du glucose, mais il ne peut pas être métabolisé par l’organisme. Il ne devrait donc pas avoir d’impact négatif sur la glycémie des patients diabétiques et ne devrait pas présenter de risque pour la santé. La capsule elle-même ne contient qu’une quantité infime de sucre.

Infections urinaires : foire aux questions

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ?

Très fréquentes, les infections urinaires affectent différentes parties de l’appareil urinaire (reins, uretères, vessie et urètre).  La plupart des infections urinaires (environ 90 %) sont causées par des bactéries comme l’E. coli, mais elles peuvent aussi être causées par un champignon ou plus rarement par un virus.  Lorsque ces bactéries adhèrent à la paroi de votre urètre ou de votre vessie, elles peuvent rapidement proliférer et provoquer une infection. Même si certaines bactéries sont éliminées dans l’urine, d’autres se fixent aux voies urinaires et peuvent alors de développer et se répandre. Une infection non traitée peut se transmettre de la vessie aux reins et causer encore plus de tort.

Quels sont les symptômes d’une infection urinaire ?

Les symptômes d’une infection urinaire varient selon la zone infectée.

Une infection urinaire basse affecte la vessie (cystite) ou l’urètre (conduit qui évacue l’urine du corps) et peut causer les symptômes suivants :

  • Sensation de brûlure ou douleur au moment d’uriner
  • Besoin urgent d’uriner
  • Envie plus fréquente d’uriner
  • Incapacité d’uriner ou volume d’urine très faible malgré l’envie d’uriner
  • Odeur désagréable de l’urine
  • Urine trouble, rosée, foncée ou nauséabonde, sang dans l’urine
  • Douleurs au dos
  • Sentiment de malaise général (corps endolori, fatigue, etc.)
  • Fièvre
  • Douleurs pelviennes chez les femmes, surtout au centre du bassin et dans la région du pubis
  • Douleurs rectales chez les hommes

Une infection urinaire haute affecte les reins ou les uretères (conduits entre les reins et la vessie). Les symptômes suivants peuvent s’ajouter à ceux mentionnés ci-dessus :

  • Fièvre et frissons
  • Nausées et vomissements
  • Diarrhée
  • Douleurs sur les côtés ou au dos
  • Confusion (surtout chez les personnes âgées)
  • Agitation

IMPORTANT :

Même si les infections des voies supérieures sont moins fréquentes, elles sont aussi généralement plus graves et exigent des soins médicaux immédiats. Une infection des voies urinaires supérieures ne doit pas être négligée. Consultez immédiatement votre professionnel de la santé si vous croyez en avoir une.

Qu’est-ce qui cause une infection urinaire ?

L’urine est généralement stérile. Une infection survient lorsque des bactéries pénètrent dans l’urine et commencent à se développer. L’infection commence souvent à l’ouverture de l’urètre, là où l’urine quitte le corps et monte dans les voies urinaires. Personne n’est à l’abri d’une infection urinaire, mais les facteurs suivants augmentent le risque :

  • Résider dans une maison de soins ou être hospitalisé.
  • Ménopause : l’œstrogène est essentiel à la production des « bonnes » bactéries qui s’attaquent aux « mauvaises » bactéries.
  • Voies urinaires bloquées : les calculs rénaux ou une hypertrophie de la prostate (chez les hommes) peuvent retenir l’urine dans la vessie, ce qui augmente le risque de contracter une infection urinaire.
  • Difficulté à vider complètement la vessie : habituellement en raison d’une prostate élargie qui appuie sur la vessie.
  • Anomalies de l’appareil urinaire : certains bébés naissent avec un problème qui empêche l’urine de bien circuler dans l’appareil urinaire.
  • Système immunitaire affaibli (diabètes, VIH, chimiothérapie, etc.).
  • Intervention médicale récente au niveau de l’appareil urinaire.
  • Utilisation de sondes : les gens qui doivent utiliser un cathéter (sonde) pour uriner sont plus à risque de développer une infection urinaire (personnes hospitalisées, souffrant de troubles neurologiques qui affectent le contrôle de l’urine, paralysées, etc.).
  • Anatomie féminine : comme l’urètre est plus court chez les femmes que chez les hommes, les bactéries pénètrent plus facilement dans la vessie.
  • Grossesse : à mesure que l’utérus prend de l’expansion, son poids peut empêcher l’urine de s’écouler de la vessie, située juste en dessous.
  • Génétique : les cellules de certaines personnes sont dotées de récepteurs de type Toll, sur lesquels les bactéries se fixent plus facilement.
Est-ce vrai que seules les femmes contractent des infections urinaires ?

FAIT : Les infections urinaires affectent aussi les hommes, mais beaucoup moins souvent. Environ 50 % des femmes, mais seulement 12 % des hommes, vont contracter une infection urinaire au cours de leur vie. Cet écart s’explique par les différences naturelles entre les systèmes urinaires féminins et masculins.

Les infections urinaires sont relativement rares chez les jeunes hommes, mais le risque augmente avec l’âge. Certains facteurs de risque propres aux hommes âgés (calculs rénaux ou urinaires, hypertrophie de la prostate, prostatite bactérienne, etc.) les rendent plus vulnérables aux infections des voies urinaires.

Pourquoi les femmes sont-elles plus à risque que les hommes ?

Même si les hommes développent parfois des infections urinaires, les femmes sont beaucoup plus à risque en raison de leur urètre plus court qui fait en sorte que les bactéries ont moins de chemin à parcourir avant d’atteindre la vessie. De plus, l’orifice de l’urètre des femmes est très près d’autres sources de bactéries (comme l’anus et le vagin), ce qui en fait un milieu propice aux infections.

Est-ce que les infections urinaires sont causées par les relations sexuelles ?

Les relations sexuelles sont souvent à l’origine des infections urinaires, car la pénétration introduit des bactéries dans les voies urinaires de la femme. Les bactéries des zones génitales et anales entrent alors en contact avec l’urètre, ce qui leur permet d’atteindre la vessie ou même les reins et de provoquer une infection. Près de 80 % des femmes préménopausées ayant développé une infection urinaire ont eu une relation sexuelle au cours des 24 heures précédentes. À titre préventif, vous devriez toujours uriner avant et après un rapport sexuel.

Est-ce qu’une infection urinaire est une maladie transmissible sexuellement ?

Non, une infection des voies urinaires n’est ni contagieuse ni une maladie sexuellement transmissible. L’activité sexuelle peut conduire à une infection urinaire, mais généralement les partenaires sexuels n’ont pas besoin d’être traités.

Quelles sont les options que mon médecin pourrait me recommander pour prévenir les infections urinaires?

Si vous souffrez fréquemment d’infections urinaires (trois ou plus par année), votre médecin pourrait vous recommander certains traitements, par exemple les suivants :

  • Antibiotiques à faible dose, initialement pour six mois, mais parfois aussi à plus long terme
  • Autodiagnostic et automédication, si vous restez en contact avec votre médecin
  • Dose unique d’antibiotiques après un rapport sexuel si c’est la cause de vos infections
  • Prise d’antibiotiques pendant un ou deux jours chaque fois que vous avez des symptômes
  • Œstrogénothérapie vaginale si vous êtes postménopausée
  • Test d’urine à domicile dès le début des symptômes

Ces options comportent toutefois un problème : une dépendance excessive aux antibiotiques.  La résistance aux antibiotiques pose un risque grave pour les gens qui souffrent d’infections urinaires à répétition. Plus une personne prend des antibiotiques pour traiter une infection, plus les bactéries risquent de développer une résistance à ces antibiotiques, ce qui réduit les chances que le traitement soit efficace la prochaine fois.

Bonne nouvelle! Une nouvelle solution sans antibiotique vous aide maintenant à neutraliser les infections urinaires récurrentes avant même qu’elles ne se déclenchent… Après votre traitement antibiotique, pensez à ajouter URIEXO® à votre routine quotidienne pour améliorer votre santé urinaire et prévenir la prochaine infection.

Est-ce que certaines activités sont à éviter si j’ai une infection urinaire ?

Voici quoi éviter lorsque vous avez une infection urinaire :

  • Évitez les relations sexuelles : non seulement un rapport sexuel pendant une infection urinaire risque d’être une source d’inconfort, mais vous pourriez aussi aggraver l’infection en introduisant de nouvelles bactéries dans votre système. Une fois que votre infection est guérie, essayez d’éviter les relations sexuelles pendant deux semaines.
  • Évitez les édulcorants artificiels : des études ont démontré que les édulcorants artificiels aggravent les symptômes.
  • Évitez l’alcool : l’alcool irrite la vessie et risque d’envenimer l’infection.
  • Évitez la caféine : la caféine peut également irriter la vessie.
Est-ce qu’une mauvaise hygiène peut causer une infection urinaire ?

Si vous avez une infection urinaire, cela ne veut pas dire que vous avez une mauvaise hygiène. Mais une mauvaise hygiène est un facteur de risque. La grossesse, certaines maladies, les rapports sexuels, certains moyens de contraception et le simple fait de ne pas vider assez souvent la vessie sont d’autres facteurs de risque.

Quel est le lien entre la ménopause et les infections urinaires ?

La baisse d’œstrogène à l’origine des symptômes de la ménopause affecte l’appareil urinaire. Tout comme les parois vaginales, l’urètre (le tube qui draine la vessie et élimine l’urine) se transforme lorsqu’il y a moins d’œstrogène.  Ces changements peuvent entraîner différents symptômes urinaires, notamment un risque accru d’infections.

Quel est le lien entre la contraception et les infections urinaires ?

Certains moyens contraceptifs augmentent le risque de développer une infection urinaire. Les femmes qui souffrent fréquemment d’infections urinaires après une relation sexuelle rapportent souvent l’utilisation de condoms, d’un diaphragme ou de spermicide. On pense que ces moyens contraceptifs irritent le tissu délicat du vagin et de la zone génitale des femmes potentiellement allergiques.  Cette irritation crée ensuite un milieu propice à la prolifération des bactéries.

Quand devrais-je consulter un professionnel de la santé ?

Les infections urinaires bénignes disparaissent souvent d’elles-mêmes, sans traitement. Mais consultez votre médecin si les symptômes persistent plus de quelques jours.

Si, malgré votre traitement, vous ne constatez pas d’amélioration, ou si des maux de ventre, de la diarrhée, des douleurs sur les côtés ou au dos, de la fièvre, des frissons ou des nausées accompagnent vos symptômes, appelez votre professionnel de la santé. S’il y a du sang dans votre urine, appelez immédiatement votre professionnel de la santé.

Si vous êtes enceinte, ne prenez aucun risque, surtout si vous êtes diabétique ou séropositive ou si vous avez déjà souffert d’infections urinaires. Même les symptômes bénins doivent être examinés et traités et un suivi est nécessaire pour veiller à ce que l’infection guérisse complètement. Tout symptôme de septicémie doit sans exception être traité comme une urgence médicale, surtout chez les bébés et les personnes âgées.

Est-ce qu’une infection urinaire risque d’endommager les reins ?

Si vous traitez rapidement une infection urinaire, elle ne risque pas d’avoir un effet durable sur vos voies urinaires. Mais si une infection n’est pas rapidement diagnostiquée et traitée, elle peut entraîner des complications.

Que faire si je suis enceinte ?

Les femmes enceintes sont plus susceptibles aux infections urinaires, car les variations hormonales affectent les voies urinaires. De plus, l’utérus exerce une pression sur la vessie et empêche l’urine de se vider complètement. Cette stagnation de l’urine est une source probable d’infection.  Vous êtes enceinte et vous avez des symptômes d’infection urinaire? Appelez immédiatement votre professionnel de la santé. Une infection urinaire qui n’est pas bien traitée rapidement peut mettre la mère et le bébé en danger.

Peut-on prévenir les infections urinaires ?

Malheureusement, il est impossible de prévenir à 100 % les infections urinaires. Mais vous pouvez prendre des mesures pour réduire le risque d’en contracter une :

  • Restez hydraté : buvez beaucoup de liquides, surtout de l’eau (6 à 8 verres par jour). Boire de l’eau dilue votre urine et vous fait uriner plus souvent. Les bactéries sont ainsi éliminées de vos voies urinaires avant de causer une infection.
  • Urinez dès que vous en ressentez l’envie et videz complètement votre vessie. Ne vous retenez pas : allez régulièrement à la toilette pour éliminer les mauvaises bactéries de vos voies urinaires.
  • Essuyez-vous de l’avant vers l’arrière : après avoir uriné ou été à la selle, essuyez-vous de l’avant vers l’arrière pour éviter que les bactéries de l’anus pénètrent dans le vagin ou l’urètre.
  • Prenez une douche plutôt qu’un bain.
  • Privilégiez les vêtements qui respirent : portez des culottes avec un gousset en coton et évitez les pantalons serrés qui peuvent retenir l’humidité.
  • Lavez vos organes génitaux avant un rapport sexuel.
  • Urinez avant et tout de suite après un rapport sexuel : en éliminant les bactéries ayant pu s’introduire dans les voies urinaires, vous réduisez le risque de développer une infection.
  • Évitez les produits irritants : les déodorants vaginaux et autres produits d’hygiène féminine (douches, poudres, etc.) peuvent irriter l’urètre.
  • Réévaluez vos méthodes de contraception : les diaphragmes et les condoms non lubrifiés ou traités aux spermicides sont propices au développement bactérien.
  • Si vous êtes une femme postménopausée, envisagez l’hormonothérapie : demandez à votre médecin comment les changements hormonaux affectent votre susceptibilité aux infections urinaires. Certains médecins recommandent des suppléments d’œstrogène pour réduire le risque.
  • Utilisez des tampons pendant vos règles : contrairement aux serviettes hygiéniques, les tampons gardent l’entrée de la vessie au sec, ce qui freine la prolifération de bactéries.
  • Utilisez URIEXO® au quotidien : pris chaque jour, URIEXO® facilite l’élimination des bactéries et vous protège avant même qu’une infection ne se déclare.
Si je ne traite pas mon infection urinaire, est-ce qu’elle va finir par se résorber ?

Une infection urinaire peut guérir d’elle même, mais c’est rare. De plus, une infection non traitée peut entraîner des complications dangereuses. Toute personne qui présente des symptômes d’infection urinaire doit donc être évaluée par un professionnel de la santé, idéalement dans un délai de 24 heures. Si une infection urinaire n’est pas traitée, les bactéries peuvent se propager de la vessie aux reins et provoquer une infection rénale plus grave qui nécessite un traitement antibiotique et souvent une hospitalisation. Dans des cas rares, une infection urinaire non traitée peut attaquer d’autres parties du corps.

Quelle est la différence entre une infection de la vessie et une infection urinaire ?

Le terme général « infection urinaire » désigne l’infection d’une des parties de l’appareil urinaire : reins, urètre ou vessie. Une infection de la vessie (cystite) tombe dans la catégorie des infections urinaires, mais toutes les infections urinaires n’affectent pas la vessie. La pyélonéphrite (infection rénale) et l’urétrite (inflammation de l’urètre) sont d’autres types d’infections urinaires.

Quelle est la meilleure façon de traiter une infection urinaire ?

La thérapie antibiotique est le seul moyen de traiter une infection urinaire. Votre médecin vous fera passer un test d’urine pour déterminer si vous avez une infection urinaire. Il vous prescrira ensuite une thérapie antibiotique de 3 à 14 jours. Vous devez absolument prendre les antibiotiques exactement comme votre médecin vous l’a indiqué, même si les symptômes disparaissent. La capacité du jus et des suppléments de canneberge à guérir ou à prévenir les infections urinaires n’est pas étayée par suffisamment de données scientifiques.

Même si une infection urinaire existante doit être traitée au moyen d’antibiotiques, vous pouvez prendre des mesures préventives pour éviter les récidives.

Brisez le cercle vicieux des infections urinaires à répétition grâce à la formule à double action d’ URIEXO® .

Parce que mieux vaut prévenir que guérir !

La formule spéciale d’ URIEXO® composée de deux ingrédients actifs cliniquement, soit le D-mannose et les proanthocyanidines, vous procure une double défense scientifiquement prouvée et sans antibiotiques contre les infections récurrentes des voies urinaires. Ce duo d’ingrédients actifs se fixe aux bactéries qui causent les infections urinaires de deux façons distinctes, afin de les empêcher d’adhérer à la paroi de la vessie et des voies urinaires. Les bactéries sont alors évacuées en toute sécurité. Le mode d’action double prévient non seulement les douleurs associées aux infections urinaires, mais protège également vos reins contre les lésions potentielles d’infections récurrentes.

 

Qu’est qu’une infection urinaire récurrente ou chronique ?

Les infections urinaires chroniques ou récurrentes sont des infections qui reviennent malgré un traitement antibiotique. Les femmes sont plus à risque en raison de l’emplacement de l’urètre à proximité du vagin et de l’anus, là où l’on trouve les bactéries à l’origine des infections urinaires. L’urètre des femmes est plus court que celui des hommes. Les bactéries ont donc une « échelle » moins longue à monter pour atteindre la vessie et y proliférer.  Plusieurs facteurs augmentent le risque de récidive : l’âge, la ménopause, le diabète, la génétique et l’urètre plus court chez les femmes que chez les hommes.

Est-ce que la prise quotidienne d’antibiotiques à faible dose est un bon moyen de prévenir les récidives ?

Les antibiotiques sont parfois recommandés si vous souffrez d’infections urinaires à répétition. Mais la surconsommation d’antibiotiques est à éviter, puisque cela risque de rendre les bactéries résistantes aux médicaments. Les antibiotiques peuvent aussi perturber les bonnes bactéries qui luttent contre les infections à champignon dans votre corps. De plus, la surconsommation d’antibiotiques entraîne des effets secondaires dont il faut tenir compte avant de suivre un traitement à long terme.  Heureusement, il existe maintenant d’autres options pour garder votre corps en santé et briser le cycle des infections urinaires.

La formule spéciale d’ URIEXO® composée de deux ingrédients actifs cliniquement, soit le D-mannose et les proanthocyanidines, vous procure une double défense scientifiquement prouvée et sans antibiotiques contre les infections récurrentes des voies urinaires. Ce duo d’ingrédients actifs se fixe aux bactéries qui causent les infections urinaires de deux façons distinctes, afin de les empêcher d’adhérer à la paroi de la vessie et des voies urinaires. Les bactéries sont alors évacuées en toute sécurité.  Le mode d’action double prévient non seulement les douleurs associées aux infections urinaires, mais protège également vos reins contre les lésions potentielles d’infections récurrentes.

URIEXO® est composé de deux ingrédients scientifiquement éprouvés qui éliminent les bactéries du corps et préviennent les infections avant même qu’elles ne se développent.

Quelles sont les questions que je devrais poser à mon professionnel de la santé ?

Voici les questions de base à votre médecin si vous avez une infection urinaire :

  • Quelle est la cause la plus probable de mes symptômes ?
  • Y a-t-il d’autres causes possibles ?
  • Est-ce que je dois passer des examens pour confirmer le diagnostic ?
  • Quels facteurs pourraient avoir causé mon infection urinaire ?
  • Quel traitement recommandez-vous ?
  • Si le premier traitement n’est pas efficace, que recommanderez-vous ensuite ?
  • Est-ce que je risque d’avoir des complications ?
  • Quelle est la probabilité que cette infection revienne ?
  • Que puis-je faire pour réduire le risque de récidive ?
  • Devrais-je consulter un spécialiste ?